A la bonne part

A notre année et à nos futures autres. A la bonne partition même si parsemée de mauvaises notes. Aux bémols qui ont réussi à sublimer la résonance.

Publicités

Mes années-écoles 

Je revoyais la fameuse phrase de maman quand il fallait  viser mon cahier de calcul écrit après mon 7/10 chèrement obtenu: « Vu, peut mieux faire, à surveiller de plus près ». Je n’ai jamais compris pourquoi ma chère mère se plaisait tant à me créer des problèmes avec un maître super zélé comme celui que j’avais à l’époque. Aujourd’hui, j’ai compris. 

La grosse aiguille, le sang et moi

Espérant vivement vous rencontrer chers lecteurs, sur les lieux la prochaine fois,  je vous invite à adopter les bons comportements. Ne pas s’exposer aux IST et prendre ses distances de la drogue. Sinon, vous risqueriez de vous faire piquer pour donner du sang non utilisable. Pendant que j’y pense, buvez la canette de coca, et prenez place quelques minutes après le don. Vous pourriez même vous empifrer du sandwich offert. 

Bien des années après mon probatoire 

 N’ élisez pas domicile à l’espace pour mater les ravissantes étudiantes devant du jus de gingembre et du ayimolou de bèrè à longueur de temps. Allez souvent vous cacher à la bibliothèque. Sinon, à la question de savoir si vous avez la licence, vous risqueriez de répondre des années durant : « je suis à cheval ». Attention, votre cheval risque de se fatiguer à force de le chevaucher.